• Accueil
  • > Recherche : gendarmerie st michel orge

Résultats de votre recherche

Que cache la révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme ?

Posté par saintmichelps91 le 31 octobre 2012

Quatre ans seulement après une actualisation du PLU approuvée à l’unanimité sous l’ancienne mandature, la municipalité actuelle, dont les membres avaient pourtant validé le texte, a décidé de mettre en chantier une nouvelle révision générale.

Dans ce contexte, la réunion publique du 1er octobre 2012 a dévoilé les grandes lignes du projet dont l’objectif serait de rendre plus difficiles les divisions foncières tout en favorisant l’atteinte du quota de logements sociaux imposé par la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (SRU).

Ainsi les 2 places de parkings – dont une couverte – exigées par logement privé devraient être souterraines pour tout programme de plus de 3 logements : une mesure qui renchérit le coût de construction et freine l’accès à la propriété.

Ce projet confirme également le non-remplacement de la réserve foncière prévue aux Genêts par le PLU de 2008 pour la construction d’une résidence pour personnes âgées. Faut-il rappeler que le terrain des Genêts accueille aujourd’hui, en face de l’ancienne gendarmerie, la construction d’un ensemble immobilier dont le permis de construire a autorisé des fenêtres à fleur de trottoir, alors que l’application du recul d’au moins 5 mètres exigé ailleurs dans la ville aurait été sans aucun doute plus convenable.

De même 3 parcelles enclavées sont prévues sur les plans présentés en octobre 2012 pour accueillir de futures constructions, sans qu’aucune réflexion sur l’accès et le plan de circulation n’ait commencé. Aux questions posées par l’auditoire, la réponse quasi invariable est qu’il s’agit d’un document préliminaire, et que les détails viendraient en temps utile. Le terme calendaire du processus général se situe vers la mi-2013.

Pour court-circuiter ce délai, la municipalité a déclenché parallèlement une procédure de révision simplifiée, circonscrite autour du quartier ancien, et centré sur un projet porté par l’Etablissement Public Foncier d’Île-de-France (EPFIF). Des réunions consultatives ont eu lieu les 13 et 25 septembre 2012 en présence des représentants des habitants. Ces derniers ont recueilli entre les 2 rencontres l’avis de la population : elle s’oppose à l’unanimité au projet de révision simplifiée, rejetant la suppression d’un Espace Boisé Classé (destruction d’arbres remarquables), et surtout une densification inquiétante (programme de 50 logements) qui sacrifie allègrement la question de la circulation. Une pétition cumulant près de 500 signatures a été déposée en mairie.

La municipalité doit-elle altérer le cadre de vie des habitants au nom d’une convention signée avec l’EPFIF, convention dont le non-respect entraînerait l’obligation de rachat des terrains ? Quand bien même ce serait le cas, l’augmentation de 10% des impôts locaux n’a-t-elle pas apporté la marge de manœuvre suffisante pour un tel rachat ? Des habitants se déclarent prêts à retourner vivre en première couronne parisienne si le calme qui a motivé leur installation à Saint-Michel-sur-Orge disparaissait. La ville pourrait alors passer en dessous du seuil fatidique des 20 000 habitants, et perdre des subventions.

Le Bureau de la Section

Publié dans Logement, Vie locale | Pas de Commentaires »

 

Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Bienvenue sur le blog du RC... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique
| Bling-bang-blog du 6 mai