Congrès 2008

Calendrier du Congrès 2008 à Reims : Congrès 2008 doc   -   Blog du congrès

————————————–

Le Conseil national du 23 septembre a enregistré 6 motions d’orientation pour le Congrès de Reims. Le débat dans les sections et les fédérations se déroulera pendant six semaines, au terme desquelles les militants se prononceront par un vote, le jeudi 6 novembre.

Présentation vidéo des motions par leurs premiers signataires: ici.

Textes des motions :


————————————–

Le Conseil national du 2 juillet dernier a enregistré 21 contributions générales au Congrès de Reims :

1- Donner une cohérence à la gauche et un espoir à la France – F. Hollande pdf
2- Clarté, Courage et créativité : Choisir maintenant, pour agir demain – B. Delanoë pdf
3- Une vision pour espérer, une volonté pour transformer – M. Aubry pdf
4- Debout la gauche ! – M. Dolez pdf
5- Aux militants – G. Gorce pdf
6- Socialistes, Altermondialistes, Ecologistes – F. Pupunat pdf
7- Reconstruire à gauche – L. Fabius pdf
8- Combattre et proposer – S. Royal pdf
9- Unité et refondation (s) ! – F. Léveillé pdf
10- Reconquêtes – B. Hamon pdf
11- Réussir ensemble le congrès du Parti socialiste – J. M. Ayrault pdf
12- Besoin de gauche – P. Moscovici pdf
13- La ligne claire – G. Collomb pdf
14- Réinventer la gauche – J. L. Mélenchon pdf
15- Pour un socialisme du 21ème siècle en France – P. Jacquemin pdf
16- Changer ! – M. N. Lienemann pdf
17- D’abord, redistribuer les richesses – G. Filoche pdf
18- Brèves de campagne – M. Lebranchu pdf
19- Pour un socialisme écologique – G. Guibert pdf
20- Urgence sociale – P. Laroutourou pdf
21- Et si le Parti restait socialiste – J. Fleury pdf

Synthèse des 21 contributions : pdf sminaireps91240sept2008.pdf

L’article suivant, rédigé à partir de la synthèse ci-dessus, paru dans le journal de la section Tout simplement n°35, brosse les différences majeures d’orientation politiques entre les contributions générales.

La réalité du congrès du PS

Assez loin des clichés et raccourcis produits par les médias, le congrès du Parti socialiste est d’abord une confrontation d’idées pour définir sa ligne politique et seulement ensuite choisir les dirigeants qui la mettront en œuvre. En juin dernier, 21 contributions générales ont été déposées pour lancer la discussion. La section de Saint-Michel y a travaillé sans préjuger des regroupements qui vont s’opérer fin septembre avec le dépôt des motions d’orientation qui seront soumises au vote des militants.

En simplifiant un peu, nous retrouvons trois grands courants.

Le premier dénonce les dérives de la social-démocratie, notamment dans la nouvelle déclaration de principes. Il refuse l’économie de marché dans la version actuelle en soulignant l’échec du capitalisme financier et du libre échange à tout crin, en exigeant un meilleur partage des richesses produites et en affirmant la primauté de la question sociale (conditions de vie au travail, logement, santé, maintien de la retraite à 60 ans, adoucir la dureté de la vie…). Il appelle à un régime parlementaire et à l’unité de la gauche et partage avec le courant 2 l’opposition à la présidentialisation du parti et le souhait de plus d’intervention publique dans l’économie.

Le courant 2 souhaite faire bouger les lignes au sein du parti et autour du refus de voir un présidentiable en prendre la direction. Il affirme les valeurs humanistes, refuse la place prééminente des «grands élus» au sein du parti, dénonce la social-démocratie telle que mise en œuvre par Blair ou Schröder et insiste sur la nécessité de produire d’abord avant de redistribuer les richesses. Avec le courant 3, il assume la nouvelle déclaration des principes. Toutes deux voient dans la mondialisation des dangers mais aussi des opportunités.

Le courant 3 est ouvert aux alliances centristes et à la présidentialisation du fonctionnement du parti. Le besoin d’autorité au sein du parti est mis en avant. L’idée de voir un présidentiable prendre la direction du parti n’est pas rejetée. On y vante aussi bien la démocratie participative que davantage de pouvoirs pour les « grands élus » au sein du parti.

La théorie voudrait que les motions découlent de ces courants. Seulement voilà, les sciences politiques ne sont pas cartésiennes, et les médias, en mettant uniquement sur le devant de la scène les rivalités de personnes, n’aident pas le citoyen à y voir clair. Pour en savoir plus sur ce débat d’idées important pour l’organisation et l’avenir de toute la Gauche, n’hésitez pas à interpeller les militants socialistes ou à visiter le blog de la section.

Samuel Nguefeu

Laisser un commentaire

 

Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Bienvenue sur le blog du RC... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique
| Bling-bang-blog du 6 mai