Cérémonie des voeux du 10.01.2016 : Allocution de Maurice Boyé

Posté par saintmichelps91 le 15 janvier 2016

Vœux de la section du Parti Socialiste de Saint-Michel-sur-Orge

Dimanche 10 janvier 2016 à 15h00

 Au nom des militants et sympathisants Socialistes de Saint-Michel-sur-Orge, au nom du bureau que j’ai le plaisir d’animer depuis 7 mois, je vous salue et je vous remercie d’honorer l’invitation à la présente cérémonie des vœux. Un merci particulier à :

-        Michel Pouzol (Député de la troisième circonscription de l’Essonne)

-        Sylvain Legrand (Maire adjoint de Marcoussis)

-        Jean Philippe Chartier (Conseiller Municipal de Saint Michel Sur Orge)

-        Jean Louis Berland (Conseiller Municipal de Saint Michel Sur Orge du PG)

-        Loulou King (Gif Sur Yvette)

 

Merci aux Secrétaires de Section de la Fédération Socialiste de l’Essonne présents

Merci aux militants et militantes non membres d’un parti

 

Je voudrais excuser l’indisponibilité de :

-        Carlos Da Silva (Premier Secrétaire Fédéral)

-        Malek Boutih (Député de la dixième circonscription de l’Essonne)

-        Oliver Leonhardt (Maire de Sainte Geneviève des Bois, Président de la communauté d’agglo)

-        Maud Olivier (Députée de la cinquième circonscription de l’Essonne)

-        Claire-Lise Campion (Sénatrice de l’Essonne)

-        Françoise Poli (PCF)

-        Michel Voisin (CSM)

 

Concernant le déroulement :

Après mon allocution, interviendront :

Marie Elisabeth Barde (Conseillère Municipale PS)

Loubna Meliane (Conseillère Régionale PS)

Michel Pouzol (Député de la troisième circonscription)

 

Discours de Maurice BOYE, Secrétaire de la Section :

L’année 2015 aura été marquante à bien des égards

-        A commencer par les attentats terroristes chez Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, de Mont Rouge, de l’Hyper Cacher à la porte de Vincennes et ceux du 13 novembre au stade de France, dans les rues de Paris et au Bataclan avec de trop nombreuses victimes toutes plus innocentes les unes que les autres.

-        Le formidable élan de cohésion nationale et de solidarité internationale que le monde entier a témoigné à notre pays, en réponse à ces exactions inqualifiables perpétrées dans l’Hexagone. La défense des valeurs républicaines que l’Exécutif et plus globalement l’ensemble de la classe politique a inlassablement fait prévaloir. Le plan Vigipirate puis le décret de l’Etat d’Urgence inédit depuis plusieurs décennies. Le projet de déchéance de nationalité française pour les citoyens binationaux et qui se rendront coupables d’actes avérés de terrorisme. Un projet qui divise indépendamment du clivage Gauche-Droite, mais que nos concitoyens soutiendraient  majoritairement selon des sondages.

-        La crise des migrants qui se poursuit encore bien qu’on en parle plus beaucoup…

-        La campagne électorale des Régionales a dû s’infléchir sur les dernières semaines en raison du deuil national et du temps de recueillement nécessaire.

Alors que le FN atteint un niveau inédit, le retrait républicain et responsable des candidats du PS a permis de stopper les victoires annoncées du FN.

Le Conseil Régional d’Ile de France a basculé de justesse à droite.

Dans notre ville, le Parti Socialiste et ses alliés du premier tour a plus que résisté.

Puisqu’il est arrivé en tête avec (25,94%), devant la droite traditionnelle (23,41%), l’extrême droite (21,78%) et les souverainistes (9,44%). Le rassemblement au second tour de la Gauche à Saint-Michel avec l’inclusion de nos partenaires d’Europe-Ecologie-Les-Verts et du Front de Gauche a confirmé le bon résultat du premier tour : Union de la Gauche (45,33%), Union de la Droite (36,88%), Front National (17,79%).

-        La nette avance de la liste Bartolone sur la liste Pécresse à Saint-Michel-sur-Orge illustre le travail de terrain que nous avons effectué, depuis l’organisation locale du référendum pour un candidat d’union de toute la Gauche dès le premier tour du porte-à-porte, en passant par le boîtage, le tractage et le collage. L’occasion ici pour moi de tirer une fière chandelle à tous les camarades qui n’ont pas ménagé leur peine pour défier, quand il le fallait, le froid à la gare dès 6 heures du matin. Nous PS restons toujours disponibles pour conjuguer toutes les énergies constructives, parce que c’est le chemin de la reconquête, d’abord à l’échelle de notre ville, mais aussi au niveau des conseils départemental et régional.

-        Entre temps arriveront les échéances présidentielle et législative. Bien qu’il soit prématuré d’en parler ici, le regain de terrain par chacune de nos formations politiques, composantes de la Gauche sera une des clés de la résolution de ces deux équations électorales.

Rien n’est parfait.

Et les points de désaccord entre nous ne manquent pas.

Pour autant, nous avons par le passé su unir nos forces pour monter au combat.

Nous y parviendrons à nouveau, j’en suis persuadé.

 

Chers Amis, lorsque le 10 juin 2015, j’ai soumis aux suffrages de mes camarades ma candidature au secrétariat de la section, je pensais avec Bud Wilkinson que « la confiance est le ciment invisible qui conduit une équipe à gagner » et je voulais que le PS continue à être une grande force capable de rassembler la gauche locale. Je le pense encore ! J’avais révélé également que je me levais chaque matin avec la conviction qu’il sera toujours enthousiasmant d’œuvrer même modestement en vue d’un avenir meilleur pour nos concitoyens.

Aujourd’hui, j’ai plus que jamais envie de partager avec vous, la force qui transformera ce rêve quotidien en réalité.

Sans originalité extravagante, mais en toute sincérité, je nous souhaite à tous, au nom de la section saint-michelloise du Parti Socialiste, une très bonne année 2016 dotée d’un jour de plus pour un supplément de bonheur dans l’engagement collectif, et une joie immense dans nos vies personnelles.

Vive la République et vive la France !


Maurice Boyé

Secrétaire de Section

Publié dans Editoriaux, Politique, PS, Société, Vie locale | Pas de Commentaire »

Voeux de la section le 10 janvier 2016, 15:00

Posté par saintmichelps91 le 1 janvier 2016

Maurice BOYE – Secrétaire de Section,

Marie-Elisabeth BARDE et Alice SEBBAG – Conseillères municipales,

Loubna MELIANE Conseillère Régionale,

et les Membres du Bureau de la Section

Vous présentent à vous, ainsi qu’à vos proches, leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année et vous invitent et vous invitent aux vœux de la section du Parti Socialiste, organisés le :

Dimanche 10 janvier 2016 à 15:00

Nouvelle Salle Berlioz (ancien bureau de Poste)

Place Berlioz – 91240 Saint-Michel-sur-Orge

Publié dans Culture-Medias, Editoriaux, Politique, PS, Vie locale | Pas de Commentaire »

Debout

Posté par saintmichelps91 le 14 août 2014

Depuis l’élection de François HOLLANDE en mai 2012, nous vivons au rythme des réformes politiques élaborées pour redresser et réformer notre pays et nos territoires, dans le contexte politique international actuel.

Depuis septembre 2013 et jusqu’au 31 octobre 2014, que l’on soit « politisé » ou pas, notre vie quotidienne est impactée par les campagnes et résultats électoraux.

Deux élections se sont succédé. D’abord les « Municipales », au terme de 6 mois de campagne qui ont vu des alliances politiques se nouer et se confirmer par un programme et des actions de campagne de proximité.

Ensuite la campagne des Elections Européennes a succédé à celles des Municipales, pour une durée « éclair ». Elections réputées lointaines, mal comprises, alors que « l’Europe des 28 » décide réellement de notre vie et que la volonté du Parti Socialiste Européen (PSE), uni autour d’un même candidat, Martin SCHULZ, militait pour des mesures sociales généralisées et des dispositions financières réformées.

Les résultats de ces deux rendez-vous électoraux n’ont pas été ceux qu’espéraient les militants et sympathisants socialistes : un taux d’abstention important, la Droite et l’Extrême-Droite en responsabilité dans certaines villes-phares de notre pays, le candidat de la Droite Européenne du Parti Populaire Européen (PPE) en passe d’accéder à la présidence de la Commission Européenne, Jean-Claude JUNCKER, avec lequel les Sociaux-démocrates européens doivent « discuter »…

Cette situation pourrait conduire au découragement mais le renoncement ne répondrait pas à l’attente de nos concitoyens ni à celle de nos militants et sympathisants. Nous avons besoin, je crois, d’une opposition critique et constructive, qui ne rejette pas systématiquement ce qui a été fait ou ce qui se décide, mais qui existe, fait entendre ses valeurs, ses positions, pour demain.

Marie-Elisabeth BARDE

Conseillère Municipale – Secrétaire de Section

Publié dans Editoriaux, Europe, Politique, Société, Vie locale | Pas de Commentaire »

En 2014, une fiscalité en faveur des Français

Posté par saintmichelps91 le 15 juillet 2014

Les mesures annoncées par Manuel Valls sont claires. Pour le Premier Ministre, un geste sur la fiscalité s’impose : faire sortir du champ de l’impôt un grand nombre de ménages entrés récemment dans l’imposition sur le revenu, depuis 2013. Ce nombre a beaucoup plus augmenté que les années précédentes, notamment en raison du gel du barème décidé par Nicolas Sarkozy avant l’élection présidentielle de 2012. De ce fait, certaines mesures fiscales ont, soit rendu imposables des ménages qui ne l’étaient pas, soit ont augmenté l’imposition d’autres ménages qui n’avaient pourtant connu aucune augmentation de revenus ou même de changement dans leur situation de famille. Un geste fiscal d’1 milliard d’euros est fait en faveur des ménages et 3,5 millions de foyers fiscaux sont concernés. Sur ce total, 1,8 million de ménages vont sortir de l’impôt dès septembre et 600 000 vont continuer à ne pas être imposés.

Pour les autres, la réduction d’impôt sera fonction du seuil de revenus et n’aura pas le régime d’un crédit d’impôt ; cette réduction forfaitaire serait de 350 € pour un célibataire et 700 € pour un couple. Certains ménages verront donc leur impôt réduit voire annulé. Ces mesures vont être financées par la manne issue de la lutte contre l’évasion fiscale et ont pour but de faire sortir le plus de personnes de l’impôt sur le revenu (20 millions de Français payent l’impôt en 2013 alors qu’ils n’étaient que 17 millions en 2010).

Le Premier Ministre consent un second geste sur la taxe d’habitation pour les bas revenus, afin d’éviter que les ménages non imposables sur le revenu y soient soumis. Pour les entreprises, pour favoriser la création d’emplois 4,5 milliards seront consacrés à la baisse du coût du travail. Le Premier Ministre prévoit aussi de réaliser des économies par de nouvelles coupes dans les dépenses des ministères à hauteur de 1,6 milliard d’euros. Malgré un climat économique difficile, le Premier Ministre a voulu, à travers ces mesures, tenir les engagements du Président de la République envers les Français, réduire la pression fiscale, augmenter le pouvoir d’achat et favoriser le retour à l’emploi. Ainsi, le « gouvernement Valls » ne pourra pas être accusé d’immobilisme.

Maurice BOYÉ

Publié dans Economie, Emploi, Politique, Société, Solidarité-santé | Pas de Commentaire »

La sécurité des Saint-Michellois mérite une meilleure considération

Posté par saintmichelps91 le 24 février 2013

La sécurité des personnes et des biens relève de ces droits inaliénables que l’État, à travers la force publique, doit à chaque citoyen. Lequel en retour, contribue au financement de la police, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers etc. à la hauteur de ses capacités de contribuable, via l’impôt.

A l’échelle locale, les municipalités prennent part à l’instauration et au maintien de la sécurité de leurs administrés et de leurs biens, et pas seulement en sanctionnant les stationnements dangereux, ni en augmentant les prélèvements comme la municipale actuelle l’a fait.

La vidéosurveillance, rebaptisée vidéo-protection devait être le fer de lance de la majorité municipale dans le domaine de la sécurité. Quelques caméras de surveillance ont effectivement été installées et deux agents de surveillance de la voie publique ont été embauchés.

Il nous semble normal d’esquisser une ébauche de bilan, trois ans après la mise en œuvre de ces mesures. Pour que ce dispositif qui peut rassurer certains de nos concitoyens les plus vulnérables ou les plus exposés soit un tant soit peu efficace, davantage de caméras devraient être installées dans la ville ; or des caméras ont déjà été vandalisées et les perspectives sur le coût de maintenance et/ou d’extension du système sont toujours aussi floues en dépit de la pression fiscale qui en résultera. Les choix politiques doivent être expliqués.

Sur une échelle à quatre crans, notre ville émarge dans le groupe des villes où la situation commence à se détériorer sérieusement, avec une délinquance notoire ou des quartiers classés en zone urbaine sensible, juste derrière le groupe des villes relativement calmes en raison le plus souvent soit de la petite taille des quartiers soit des choix pertinents des mairies.

Qu’avons-nous constaté ces dernières semaines, pour ne citer que les exemples les plus récents :

-        A l’arrière du cimetière, dans une rue d’habitude plutôt calme, les habitants ont eu la surprise un matin de découvrir une voiture calcinée, à moitié encastrée dans la clôture empêchant l’accès aux rails de la voie ferrée, empiétant sur la moitié de la chaussée déjà étroite à cet endroit. Il ne s’agissait pas d’un accident, mais plus vraisemblablement d’une mise en scène destinée à effacer des indices et masquer des activités encore plus suspectes.

-        De manière plus récurrente, dans ce coin tranquille dont seul le passage des trains trouble par spasmes la quiétude, les habitants qui rentrent chez eux rencontrent assez souvent des groupes d’individus, à l’intérieur ou parfois à l’extérieur des véhicules. L’instinct grégaire leur interdit d’attarder le regard vers les promeneurs nocturnes. Le sol jonché de cannettes de bière, des résidus de restauration rapide, et des traces de pneumatiques sont à l’aube les seuls témoins d’une animation aux contours mal définis.

-        Passons de l’autre côté de la voie ferrée pour signaler cette motocyclette calcinée au pied d’un lampadaire dans la rue Boieldieu. Elle y restera plusieurs jours, comme pour rappeler à nos concitoyens à quel point le cadre de vie dans lequel ils évoluent est perfectible.

-        Signalons aussi toutes les petites incivilités qui au centre de la ville, autour de la place Berlioz sont peu à peu devenues banales.

Non, il n’y a pas de fatalité. Non, la jeunesse présentée comme délinquante n’est pas le problème. Oui, les Jeunes sont l’avenir de notre pays. L’éradication des actes délictueux sera au rendez-vous lorsque nous accorderons dans nos priorités d’équipements publics la place que nos concitoyens de 15-25 ans méritent, parce qu’ils le valent bien, au lieu de supprimer le Point Information Jeunesse comme l’a fait jadis l’actuelle majorité municipale. Dans le prolongement de l’action impulsée au plus haut niveau de l’État, la garantie d’une meilleure sécurité des habitants découlera d’une prise en compte globale des questions d’éducation, de culture et de politique de la ville, avec une construction de logements mieux pensée, et mieux accompagnée.

Le Bureau de la Section

Publié dans Editoriaux, Libertés, Politique, Société, Vie locale | Pas de Commentaire »

12345...9
 

Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Bienvenue sur le blog du RC... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique
| Bling-bang-blog du 6 mai